obesity

Le nombre de personnes en surpoids, ou pire, obèses, a triplé au cours des dernières décennies et continue d’augmenter régulièrement, même chez les enfants.

L’un des principaux facteurs en jeu ici est l’évolution du système alimentaire mondial. Les gens ont facilement accès à des aliments et des boissons transformés à très haute teneur énergétique, dont les multinationales qui les produisent font une promotion astucieuse. Et bien sûr, d’autres facteurs personnels liés au mode de vie et socioculturels jouent un rôle modificateur.

Le surpoids signifie qu’une personne pèse plus que ce qui est recommandé pour une personne de son âge, de sa taille et de son sexe, et que son indice de masse corporelle (IMC) est compris entre 25 et 30.
L’obésité signifie que le surpoids est tel qu’il devient un état pathologique, avec un IMC supérieur à 30.

*Note: L’IMC n’est pas l’indicateur le plus précis car il ne tient pas compte du rapport entre la masse musculaire maigre et la graisse corporelle.

Il augmente considérablement le risque de contracter diverses maladies et affections modernes, comme les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, les calculs biliaires, les troubles du sommeil, la dépression, la dégénérescence de la colonne vertébrale et des articulations.

Soyons clairs dès le départ: toutes les personnes en surpoids n’ont pas besoin qu’on leur dise : “vous avez trop mangé!”. Malheureusement, certaines personnes sont prédisposées à prendre des kilos en trop en raison, par exemple, de facteurs génétiques, d’affections sous-jacentes ou de la prise de certains médicaments (nécessaires). Cela signifie que pour ces personnes, il sera plus difficile de perdre du poids, même si leur régime alimentaire est sain.

Néanmoins, nous devons toujours nous concentrer sur les facteurs modifiables présents chez chaque individu.

Perdre du poids de manière saine

En tant que kinésithérapeute exerçant depuis plus de 23 ans, j’ai traité de nombreux clients qui venaient me voir à cause des conséquences de leur surpoids. Et avec les conseils appropriés, la majorité d’entre eux ont pu inverser leur état et se remettre sur les rails, se sentant à nouveau en bonne santé et plein de vitalité.

Lorsque l’on examine les recherches sur les différents régimes, la conclusion est en fait assez simple. La plupart d’entre eux fonctionnent pour la même raison: un déficit calorique. Certains régimes, comme le régime hyperprotéiné pauvre en glucides, semblent être un peu plus efficaces pour perdre du poids plus rapidement à court terme, mais ne doivent probablement pas être maintenus sur une longue période.

Il est absolument nécessaire de créer un bilan énergétique négatif. Qu’est-ce que cela signifie? Une personne doit utiliser plus d’énergie (= calories) qu’elle n’en ingère en une journée. La combinaison idéale pour y parvenir : absorber moins de calories de la nourriture en choisissant des aliments naturels, non transformés et en portions rationnelles et brûler plus de calories en augmentant l’activité physique quotidienne.

Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, c’est pourquoi je recommande toujours de demander l’aide des bons professionnels de la santé: médecins, nutritionnistes, physiothérapeutes, entraîneurs personnels, psychologues ou coachs de santé.

Avez-vous besoin de tous ces professionnels? Probablement pas. Certains d’entre vous peuvent avoir plus de difficultés avec le régime alimentaire, d’autres avec l’entraînement ou la motivation en général. Différents professionnels peuvent vous aider à aborder les problèmes de surpoids sous différents angles.

Maintenant, par où commencer?

Pour trouver la motivation de se lancer dans cette aventure, il faut d’abord en comprendre la nécessité, à savoir réduire les risques pour la santé et améliorer sa qualité de vie. Il s’agit d’une question très sérieuse à prendre en compte et toutes les recherches nous indiquent que vous ne devez pas prendre cela à la légère.

Deuxièmement, vous devez trouver un régime qui convient à vos besoins et à vos préférences. Il sera ainsi plus facile d’y adhérer. Cela peut s’avérer difficile, car nous sommes continuellement bombardés de nouvelles publicités et de régimes miracles, alors tenez-vous-en à la science. Il peut être nécessaire d’essayer différentes méthodes, et c’est tout à fait normal. Parmi les régimes à long terme soutenus par la science, citons le régime méditerranéen, le régime flexitarien (végétalien ou végétarien autorisant la consommation occasionnelle d’aliments d’origine animale) et le régime DASH (Dietary Approach to Stop Hypertension), qui vise à améliorer la santé cardiovasculaire.

On s’accorde généralement à dire qu’une alimentation variée doit se composer d’aliments entiers naturels, avec une consommation limitée de sucre et de glucides raffinés pour maintenir l’équilibre de la glycémie, de protéines en quantité suffisante pour contrôler l’appétit et de graisses saines pour la structure cellulaire et le métabolisme énergétique. Vous obtiendrez ainsi tous les nutriments dont vous avez besoin, ainsi que les fibres nécessaires pour favoriser un bon transit.

La troisième étape consiste à augmenter votre niveau d’activité. Le point de départ dépend entièrement de votre état physique actuel. Certains d’entre vous devront peut-être commencer par 30 minutes de marche rapide par jour, d’autres pourront s’adonner à la musculation ou même à l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT). Je mentionne spécifiquement la musculation et l’entraînement par intervalles à haute intensité parce qu’ils sont considérés comme les meilleures méthodes d’entraînement pour perdre du poids. Le plus important est de s’entraîner progressivement pour éviter les blessures. Demandez l’aide d’un professionnel pour vous remettre sur pied (littéralement si vous aimez courir; sinon, faites autre chose).

Une aide supplémentaire grâce aux compléments alimentaires?

Si les régimes sont nombreux, les compléments alimentaires pour la perte de poids sont encore plus nombreux à nous être jetés à la figure. Mais, d’après les recherches, quels sont les compléments qui valent vraiment la peine d’être pris pendant une cure d’amaigrissement?

    • L’extrait de Phaseolus Vulgaris ou haricot blanc (3000mg/jour) et le gallate d’épigallocatéchine (EGCG) du thé vert (500mg/jour) peuvent réduire l’absorption des nutriments.

    • La caféine (300 mg/jour) et l’acide chrologénique (200 mg/jour) dérivés du café peuvent contribuer à réduire l’appétit et à augmenter la consommation d’énergie.

    • Les capsicinoïdes du piment (10mg/jour) et la L-Carnitine (2g/jour) peuvent augmenter la mobilisation des graisses.

    • Le resvératrol (200 mg/jour) et l’acide linoléique conjugué (4 g/jour) contribuent à inhiber la formation des graisses.

    • L’acide lipoïque (600mg/jour) aide à réduire le taux de glucose dans le sang.

    • Les probiotiques, qui contribuent à améliorer la santé intestinale, sont utiles pour réduire le poids corporel, l’IMC et le tour de taille.

    • Les extraits de champignons contribuent à réduire les lipides sanguins et le cholestérol, à stimuler la fonction immunitaire et à avoir un potentiel anti-inflammatoire, idéal pour lutter contre l’inflammation chronique de bas grade souvent présente chez les personnes en surpoids ou obèses.

J’espère que cet article vous a éclairé sur la marche à suivre si vous voulez et/ou devez perdre du poids. Veillez à bien vous préparer et à demander l’aide d’un professionnel. C’est beaucoup plus facile avec le bon soutien.

Je vous souhaite bonne chance,

Tom Van Biesen
Kinésithérapeute Professionnel

Références:

De Lorenzo et al., Why primary obesity is a disease? J Transl Med. 2019 May 22;17(1):169
Freire R., Scientific evidence of diets for weight loss: Different macronutrient composition, intermittent fasting, and popular diets, Nutrition, Volume 69, 2020, 110549.
O’Donoghue et al., What exercise prescription is optimal to improve body composition and cardiorespiratory fitness in adults living with obesity? A network meta-analysis. Obesity Reviews. 2021; 22:e13137.
Watanabe et al., Current Evidence to Propose Different Food Supplements for Weight Loss: A Comprehensive Review. Nutrients. 2020; 12(9):2873.
Vali Musazadeh et al., Anti-obesity properties of probiotics; a considerable medical nutrition intervention: Findings from an umbrella meta-analysis, European Journal of Pharmacology, Volume 928, 2022, 175069.
Maja Kozarski et al., Mushroom β-glucan and polyphenol formulations as natural immunity boosters and balancers: nature of the application, Food Science and Human Wellness, Volume 12, Issue 2, 2023, Pages 378-396.